Les individus devraient pouvoir embaucher ceux qu’ils veulent et travailler pour ceux qu’ils veulent et ne pas avoir à attendre des retards inutiles en réduisant la lourdeur de la bureaucratie. Le manque de liberté sur le marché du travail exclut énormément le dynamisme d’une économie de marché. Il supprime la croissance de l’emploi en rendant l’embauche coûteuse et risquée.  » En image notre table ronde sur la réglementation du crédit, du travail et des affaires autour des principaux leaders du secteur privée, les institutions bancaires, les membres du Gouvernement( Présidence, Primature, Ministère du travail et Ministère de la Justice), les agences de régulations, les réformateurs et les législateurs