L'égalité des sexes au Rwanda : entre avancées et défis

Si le Rwanda marque des points en matière d’égalité des sexes, notre collègue Héritier Twizerimana estime que les défis persistent et ne se prive pas d’appeler à les relever. 

L’histoire montre que l’égalité des sexes n’a jamais été comme elle est de nos jours. Les femmes ont été sous-estimées depuis si longtemps, mais le 21e siècle semble avoir apporté des changements remarquables. L’égalité des sexes a fait face et continue de faire face à certains défis bien que certains progrès aient été accomplis. 

Contrairement à la considération historique des femmes, en 2018, 40 décideurs sur 76 étaient des femmes. Selon l’UNESCO, cela représentait 53 %. Cela montre combien les femmes ont progressé dans le développement des nations du monde entier.

Au Rwanda, c’est un problème complexe enraciné dans le patriarcat, lui-même ancré dans nos notions culturelles /religieuses, et les diverses conditions sociales créant des normes de genre inégales et des relations de pouvoir.

Mais, il faut saluer les progrès. La compréhension de l’égalité des sexes s’est lentement améliorée jusqu’à ce que nous trouvions 64 % de femmes au Parlement rwandais. Cela a marqué les changements évidents dans le développement de l’égalité des sexes et a inspiré au monde entier que l’équilibre entre les sexes est possible, et que les hommes et les femmes ont la même capacité à exercer diverses activités dans différents secteurs.

D’autres avancées importantes sont en cours, comme le fait que les femmes ont le droit actuellement d’être des propriétaires, seules ou avec leur conjoint.

Des défis 

Bien que l’égalité des sexes semble s’être fortement développée dans certains pays comme le Rwanda, il y a encore des défis auxquels sont confrontées les femmes surtout. L’enquête nationale sur la santé démographique (EDS) 2014-2015 fait état de 22 % de femmes et 5 % d’hommes victimes de violences sexuelles au cours de leur vie, avec 14% de femmes et 11 % d’hommes qui en ont fait l’expérience au cours de l’année précédant l’enquête. 

Des hommes ne sont pas en reste. Car, de nos jours, certains hommes sont confrontés au défi d’être harcelés verbalement ou physiquement en raison de leurs épouses qui ont mal compris le terme « équilibre entre les sexes ».  

Comment s’en sortir ?  

Pour relever ces défis, le gouvernement devrait organiser des campagnes pour sensibiliser aux citoyens ce qu’est l’égalité des sexes, son rôle auprès des gens, et comment ils peuvent la préserver. Grâce à cela, il sera facile d’avoir l’égalité des sexes dans un pays.

L’éducation est un autre facteur clé dans la promotion de l’égalité des sexes. Cela devrait être fait en commençant par les classes inférieure,s  pour éduquer les enfants dès le bas âge. Cela permettra d’avoir une génération future qui sait à quel point l’égalité des sexes est importante. Pour les jeunes et les adultes, l’éducation par les pairs doit être priorisée et les débats autour du sujet plus encouragés.