La pauvreté augmente-t-elle une génération d'enfants à vendre?

Dans la plus grande démocratie du monde, des millions d’enfants vulnérables sont achetés et vendus, étant donné uniquement ce dont ils ont besoin pour survivre un autre jour. 

Dans la société indienne par exemple, les mécanismes du travail forcé pour esclaves sont insidieux, puissants et presque impossibles à échapper pour les enfants qui sont pris au piège dans un système axé sur les profits à cause du manque d’éducation et la pauvreté persistante qui fournit un terrain fertile pour l’esclavage moderne. 

Dans le cadre de notre projet Free Mind Free People organisé en partenariat avec Why Foundation, nous diffusons un film documentaire intitulé « la vente des enfants » où  vous suivrez la vie d’enfants qui se sont vu refuser une enfance et une éducation pour être vendus pour travailler dans les mines, pour cueillir des feuilles de thé dans les plantations, pour travailler comme aides domestiques et même vendus comme mariées alors qu’elles ne sont que des jeunes filles. Leur histoire, qui remonte à leurs familles, montre comment des circonstances périlleuses et un profond manque de connaissances sur la signification de l’esclavage entraînent la vente d’enfants.

Voulez-vous y participer ? Postulez dès maintenant en cliquant ici et  rejoignez-nous vendredi, le 31 Janvier 2020 dans les enceintes de l’ENS lors de notre conférence débat sur les circonstances périlleuses qui entraînent la vente des enfants à cause de la pauvreté.