Retraite professionnelle : le CDE s’évalue et planifie pour 2020

Du 27 au 30 décembre 2019, la ville de Goma abritait la retraite professionnelle du CDE Great Lakes, la première organisée au sein de notre Think Tank. Motivé et enthousiaste, le staff du CDE Great Lakes était au rendez-vous pour une retraite de trois jours. Reportage.

Depuis vendredi 27 décembre, l’hôtel Kivu Dream avait de la compagnie. Le staff du CDE Great Lakes y était réuni pour deux objectifs : s’évaluer pour 2019 et planifier 2020. C’est le directeur des projets, Bruce Vaillant Ntangibingura, qui a tenu d’entrée de jeu à présenter les objectifs, le programme et la méthodologie à suivre lors de la retraite.

Après cette brève introduction, c’est Aimable Manirakiza, directeur du CDE qui baigna les participants dans les eaux profondes de la retraite. Il a ouvert le bal avec la vision du CDE, montrant que c’est possible de faire une région des Grands-Lacs où les marchés libres, l’Etat de droit, le droit de propriété privée offrent des opportunités de s’épanouir pour tous. « Nous sommes dans le travail du changement social et vous êtes là pour engendrer des idées innovatrices, des actions et stratégies qui apporteront un impact pour ce changement social dans notre région », a-t-il martelé.

Birashoboka

Après une brève présentation sur l’introduction au concept de projet, c’est le projet Birashoboka qui a ouvert les débats avec le Directeur des Projets, Bruce Ntangibingura. Grâce à l’impact de ce projet au Burundi et dans la région, notamment la réduction des frais d’enregistrement d’une entreprise, la réduction des taux d’intérêt, la formation des compétences commerciales à la prochaine génération des entrepreneurs rwandais, congolais et burundais, l’augmentation des entreprises et d’emplois créées, etc, le staff du CDE Great Lakes s’est félicité. Néanmoins, pour plus d’impact en 2020, les travaux en groupe ont permis de réfléchir sur d’autres idées innovantes et ont proposé d’étendre la collaboration du projet avec la commission économique de l’Assemblée nationale et faire des descentes à l’intérieur du pays pour toucher plus de reformes possible.

Mfashakumenya

Après Birashoboka, c’est le projet Mfashakumenya qui a été exposé par le directeur des recherches, le Professeur Siméon Barumwete. « Ce projet a pour but de promouvoir l’indice de la liberté économique au Burundi en permettant une description plus complète des politiques économiques en vue de constituer une prescription en matière de réforme », expliquait le professeur Barumwete. Avec les travaux en groupe, les différents membres du staff ont beaucoup insisté sur le choix judicieux des participants au Mfashakumenya Forum, pour la bonne réussite du projet. Des plans stratégiques ont été mises en place pour atteindre l’impact de cet important projet avant, pendant et après le Forum du 26 février 2020.

Plan d’action 2020

À part les projets Birashoboka et Mfashakumenya, le programme d’action pour 2020 parait bien chargé. Beaucoup d’autres projets ont été analysés. Citons les projets Centre for innovation and entrepreneuship, Breaking barriers to woman and girls in Rwanda, Campagne Umeme bila Kodi, Funguanjia Campaign, ProLibertyWritters Program, le projet des ambassadeurs du CDE et le projet Free Mind Free people. Avec tous ces projets, il y a eu présentation de l’outil de planification pour 2020. Les travaux d’élaboration se sont faits en groupes et ont travaillé sur les plans d’actions stratégiques pour chaque projet et les RREs (Rôles, Responsabilités et Expectations). La fin de la retraite sera couronnée par les présentations et validations des plans d’action pour 2020. Et vers le soir, l’équipe a eu l’occasion de visiter la ville touristique de Goma à travers le team building. 

Pour René Goscinny du CDE Rwanda, cette retraite est venu à point nommé, car « celui qui ne s’auto-évalue pas d’où il vient ne saurait jamais où aller ». Même son de cloche pour Espoir Bindu du CDE RDC, qui compare cette retraite à une vidange avec de l’huile neuve pour la bonne réalisation des activités du CDE Great Lakes. 

Signalons qu’à côté de l’évaluation et planification, il y a eu des pauses-café à la Socrate où les thèmes comme le Leadership, le fundraising workshop et la discussion sur les forces, faiblesses, opportunités et menaces du CDE Great Lakes ont été discutés, sans oublier l’analyse sur les nouveaux partenariats et le briefing sur la préparation du Great Lakes Economic Summit 2020.Revivez en images le déroulement de la retraite en cliquant ici.