Pourquoi Josiane Mwiseneza devait être Miss Rwanda ?

Une ferveur populaire aux proportions surprenantes s’observe autour de la candidature d’une jeune femme à l’élection de Miss Rwanda 2019.Or, selon Thomas Jefferson, « le peuple est le seul sur lequel nous puissions compter pour préserver notre liberté». D’après le blogueur Franck-Arnaud Ndorukwigira, la liberté populaire devrait primer sur les critères du jury de sélection.

La ferveur autour de la candidature de Josiane Mwiseneza est telle, qu’elle est qualifiée d’historique par plusieurs médias. Des chansons ont déjà été composées à sa gloire et des poèmes circulent. Même la classe dirigeante semble avoir été conquise. La secrétaire d’Etat rwandaise en charge des affaires sociales, multiplie via twitter, les messages de soutien à la jeune femme.

Les organisateurs de la compétition avaient annoncé au préalable que la candidate cumulant le plus de « likes » sur sa photo sur les réseaux sociaux obtiendrait une passe automatique pour la dernière étape de sélection du 5 janvier 2019. Josiane Mwiseneza a remporté cette étape haut la main avec un total cumulé de 37 074 « likes », soit plus de 10 à 20 fois plus que le nombre obtenu par la grande majorité des autres candidates.

Quid de la liberté populaire ?

A ceux qui interrogent la jeune femme sur ce qui lui manquerait pour remporter une telle élection, elle répond : « Je trouve que je remplis tous  les critères pour être élue Miss Rwanda, mais la décision ne m’appartient pas, elle appartient aux jurés ». En effet, les critères pour être sélectionnées sont évalués en partie par le jury à 80 % et le public à 20 %. La beauté et l’apparence physique représentent 30 %, le podium 20 %, la façon dont les candidates interrogées répondent aux questions 30 % et le public 20 % à travers les votes par SMS. Pour plusieurs commentateurs, les votes du public devraient être tenus à la hausse, puisque celle qui sera élue représentera le peuple rwandais et non l’organisation en charge de la compétition.

Selon Ernesto Ugeziwe qui a lancé la pétition et qui a déjà recueilli plus de 1500 signatures, les règles du concours Miss Rwanda doivent être modifiées afin d’enlever tous les obstacles pouvant empêcher à Josiane d’être désignée Miss Rwanda 2019. Il explique : « En 2015, la volonté du peuple à travers une pétition semblable à la nôtre était claire, ils avaient demandé le changement de la constitution et ils l’ont obtenu. Si la Constitution a été changée pour honorer l’initiative populaire, pourquoi ne pas modifier les règles de ce concours pour faire en sorte que soit désignée Miss la candidate choisie par les Rwandais ? ».

Plusieurs centaines, voire des milliers de commentaires ont jusqu’à présent été publiés sur différentes plateformes témoignant un soutien unanime à la jeune femme qualifiée d’«héroïne» pour son courage. Il a brisé les barrières sociales en se présentant au concours de beauté avec un style vestimentaire modeste, des blessures aux orteils, sans maquillage, une taille moyenne. L’élection aura lieu le 26 janvier 2019. La liberté populaire, va-t-il primer sur les critères du Jury ? Wait and see.