Ecotaxi, Ecobus : un concept concurrentiel ?

D’aucuns saluent l’initiative d’Ecobank de s’investir dans les transports. Le blogueur Patrick Nimpagaritse suggère aux responsables des autres banques de lui emboiter le pas pour vulgariser ce système dans tout le pays.     

La Banque Ecobank vient de mettre un nouveau produit sur le marché. Il s’agit dEcotaxi et d’Ecobus.  Pour le moment, il n’est pas rare de tomber sur un taxi aux couleurs de la banque sur différents parkings du centre-ville de Bujumbura.

Sur sa page Facebook, Ecobank n’a pas manqué d’annoncer au public particulièrement à ses clients des prix concurrentiels du moins si on les compare aux frais de transport en mairie de Bujumbura. Tenez ! Selon toujours la page officielle d’Ecobank, sur un trajet au centre-ville, le consommateur ne déboursera que 1000 Fbu dans un taxi.

Pour un Ecobus, le prix ne serait qu’à 100 Fbu. Et le paiement ne se fait que via son téléphone portable. Une première ou disons-le autrement, une révolution dans le domaine de transport au Burundi.       

D’habitude, en mairie de Bujumbura, prendre un taxi n’est pas aisé pour pas mal de citadins. Une course au centre-ville n’est pas à moins de 2000 Fbu. Mais Ecotaxi propose un prix fortement inferieur.

Parallèlement, prendre un bus en mairie de Bujumbura coûte 380 Fbu et Ecobus nous propose un prix de 100 Fbu. Ce n’est pas sorcier, quiconque peut constater la différence. Les clients d’Ecobank rencontrés n’en sont pas moins fiers.

Initiative salutaire  

Gisèle (nom d’emprunt) employé dans un hôpital, détentrice d’un compte Ecobank, apprécie ces prix et salue des prix concurrentiels.

«Avec mon téléphone portable, il n’y a même pas de négociation entre moi et le chauffeur. Tout se fait avec mon téléphonée. Le seul  hic, c’est que ces avantages ne sont pas encore vulgarisés et réservés  aux seuls clients d’Ecobank alors qu’on sait qu’il y a d’autres banques qui ont beaucoup de clients mais qui n’ont pas  encore mis en place de tels systèmes». Ce ne sera pas mal si d’autres banques, au nom de la concurrence emboîtaient le pas à l’Ecobank. Les Burundais en profiteront énormément.     

Ce point de vue est partagé par Idi (pseudo), chauffeur d’un Ecotaxi. Pour lui, « la banque doit faire plus d’efforts pour maximiser ses clients. Comme ça, on aura beaucoup de clients qui paient avec ce système. Par ce moyen, ils éviteront de porter des liquidités sur soi».

Mais au-delà de ces clients d’Ecobank, certains propriétaires de comptes dans d’autres banques appellent ces dernières à mettre en place de tels systèmes. C’est le cas de Yussuf, client de la KCB pour qui la vulgarisation de ce procédé de paiement avec des prix on ne peut plus concurrentiels est à encourager. Comme ça, le coût le transport serait allégé.

Ecotaxi et Ecobus viennent à point nommé. Comme pour promouvoir une sorte de concurrence aux moyens de paiement classique des frais de transport, Ecobank fait ce que les autres banques n’avaient pas encore réalisé jusque-là.

Un commentaire sur “Ecotaxi, Ecobus : un concept concurrentiel ?

  1. MBONIHANKUYE Ferdinand says:

    le nouveau produit de cette institution est à encourager ,pour tous les burundais la sensibilisation est nécessaire.

Commentaires désactivés