Sélectionner une page

Un mois après le début des activités du groupe de réflexion Centre for Developement and Entreprises Great Lakes, le directeur exécutif, Aimable Manirakiza, confie que son organisation ne ménagera aucun effort pour la promotion d’une économie libre.

La région des Grands-Lacs a connu une forte baisse en matière de démocratie et de liberté par rapport aux autres pays du monde, excepté le Rwanda aujourd’hui. Il occupe la 41nième place sur l’index des affaires de la Banque Mondiale.

Dans l’ensemble, il reste beaucoup à faire dans la région pour l’amélioration du climat des affaires. Le Centre For Development and

Enterprises Great Lakes a pour objectif de promouvoir la liberté économique comme moyen de changer cette tendance.

La liberté économique est incontournable pour l’éradication de la pauvreté. Cela est une réalité pour  tous les pays. Le déclin de la liberté et de la primauté du droit dans la région des Grands-Lacs impliquent la stagnation économique.

Depuis quelques années, la région est sous le piège du revenu intermédiaire de tranche inférieure. Sur ce, notre groupe de réflexion cherche à promouvoir la liberté économique. Celle-ci aura la conséquence positive de la relève du niveau de vie.

Dans le cadre de notre mission, CDE Great Lakes a organisé une formation d’une journée destinée à faire progresser la région des Grands-Lacs sur la voie économique. Cela dans le but d’un avenir meilleur pour les citoyens de ladite région.

L’objectif de cette formation était de fournir des informations sur les politiques qui créent la prospérité pour le public, les médias et le gouvernement. Tout s’inscrit dans le cadre de notre programme de réforme économique.

Le rendez-vous a réuni des journalistes, des blogueurs et les potentiels contributeurs de notre Think Tank. Au centre des échanges, les actions à mener pour améliorer le classement des pays de la région des Grands lacs au sujet de l’indice annuel de la liberté économique au niveau mondial.

Pour le changement des mentalités de nos groupes cibles, nous publions des textes sur les bienfaits du marché libre. Notamment, la propriété privée, l’Etat de droit, le gouvernement limité et  la liberté individuelle.

Au terme de cette séance tenue grâce au financement de l’Atlas Network, les participants se sont réunis pour partager des conclusions de cet atelier. Ils ont convenu que la promotion du marché-libre conduira à l’épanouissement des populations des Grands Lacs.

 

Share This