Utilisons l’internet pour apprendre davantage

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A l’instar de Julius Yego, lanceur international de javelot, autodidacte qui doit sa formation à l’internet, notre collègue Gilbert Nkurunziza appelle les jeunes à se choisir une discipline dont ils sont passionnés et à perfectionner  leurs connaissances via internet.

Il s’appelle Julius Yego, « lanceur du javelot », il est champion du monde, champion olympique, et triple champion d’Afrique. Ce qui est étonnant, il affirme avoir appris à lancer du javelot sur internet, particulièrement sur You Tube et en plus, sans entraîneur.

C’est pour cette raison qu’il a été surnommé « The Youtube Athlete » parce que l’on a appris que celui-ci avait amélioré ses compétences en regardant sur  You Tube les vidéos de son sport préféré.

Pas mal de gens surtout les jeunes, utilisent l’internet pour les réseaux sociaux dans le but de chatter avec les amis ou bien de chercher des correspondants, ils ne visent pas un profit particulier.

Je sais gré de l’exemple de Julius. Je peux affirmer que l’internet a la capacité d’instruire ou d’aider quelqu’un à développer ses talents ou encore à améliorer ses connaissances. Julius a pu transformer ses rêves en réalité, il est un exemple qu’il faut suivre.

Ce que l’internet nous réserve

Quiconque sait qu’internet n’est pas qu’un un outil ludique ou de loisir. Il est d’une grande importance dans la recherche (Google par exemple) pour apprendre, il y a même des cours en ligne.

Sur la toile, il existe plusieurs façons d’apprendre afin d’accroître les connaissances : vidéos, textes, livres électroniques, exercices, etc. A part les connaissances, en suivant un MOOC (Massive Open Online Course), il est donc possible d’obtenir un certificat dans un domaine suivi.

Avec l’internet, c’est possible de suivre les cours des plus grandes écoles et universités mais dans ce cas-là, il est important d’avoir un certain niveau et ça nécessite des paiements pour en bénéficier.

Une personne qui souhaite acquérir des connaissances ou compétences sans toutefois retourner sur le banc de l’école, il y a sur internet des ressources et des méthodes moins chères pour apprendre une nouvelle compétence, et même les frais de scolarité ne sont pas nécessaires.

Il vaut mieux suivre un bon exemple

Comme le cas de Julius Yego, sur You Tube ou sur d’autres sites internet instructifs, on y trouve un grand nombre de vidéos qui sont disponibles gratuitement. Nous sommes appelés à les exploiter.

Et enfin, pour tester ses compétences, la toile détient une multitude d’exercices et questionnaires qui peuvent être utilisés pour évaluer ses connaissances. Il existe beaucoup de sites internet pleins d’instructions dans tous les domaines. L’apprenant lui-même est susceptible de choisir ce dont il a besoin, au final c’est la pratique qui est la plus importante. C’est en forgeant qu’on devient forgeron.