CENTRE FOR DEVELOPMENT AND ENTERPRISES GREAT LAKES Economie Burundi : Internet, peut-il être une solution au chômage ?

Burundi : Internet, peut-il être une solution au chômage ?



Un bon nombre de jeunes se retrouvent à la rue au sortir  de l’Université. Peu d’entre eux réussissent à décrocher du travail grâce à l’Internet. Le blogueur Arthur Bizimana appelle les jeunes burundais à profiter de la toile pour avoir de l’emploi.

Le chômage est l’un des grands défis auxquels les autorités doivent apporter des solutions au Burundi. Décrocher un emploi devient un parcours du combattant. Pourtant des solutions existent notamment grâce à l’Internet.

Dans le passé récent, le demandeur d’emploi devait soit sillonner la ville pour lire les avis de recrutement, soit écouter la radio au moment de la lecture des avis et communiqués soit acheter le journal pour lire les appels d’offre d’emploi.

Aujourd’hui, surfer sur la toile pour accéder aux sites de recrutement me semble une meilleure solution au chômage. Ces sites rapprochent recruteurs qui ont des postes à pourvoir et candidats à la recherche de l’emploi.

Un nombre important de lauréats ont déjà  obtenu du travail grâce à l’Internet. Sur des sites, y créer un profil professionnel est un moyen efficace pour augmenter sa visibilité. Cela aide le candidat à rester informé au maximum de ce qui se présente sur le marché de l’emploi et pouvoir y postuler.

L’internet est aussi une solution à l’intégration du marché de travail régional. Par manque de moyens, nombreux sont ceux qui baissent les bras. Avec la toile, des rêves deviennent des réalités et le monde devient un village. On multiplie les opportunités d’être embauché ailleurs qu’au Burundi étant à la maison.

Un jeune témoigne…

Diomède a décroché l’emploi grâce à l’Internet. Après ses études universitaires en commerce et marketing à l’Université Lumière de Bujumbura, il a créé son profil professionnel sur LinkedIn. Deux mois après, il a décroché du travail. A l’heure qu’il est, il n’a pas changé ses habitudes. Tous les soirs, il garde ses yeux rivés sur LinkedIn à la traque d’autres opportunités.

Diomède exhorte les demandeurs d’emploi à profiter des opportunités présentées par l’Internet, les réseaux sociaux, etc. Pour lui, l’absence aux réseaux sociaux quand on est à la recherche de l’emploi, c’est s’écarter du marché du travail.

Il insiste sur la nécessite de se faire une promotion sur les sites. Il conseille aux candidats de mettre à jour leurs profils et à ceux qui n’en ont pas d’en créer. Et d’ajouter qu’il ne faut pas laisser trainer des photos compromettantes sur son profil. C’est au candidat d’adopter une attitude responsable sur les réseaux sociaux.

1 thought on “Burundi : Internet, peut-il être une solution au chômage ?”

  1. MBONIHANKUYE dit :

    c’est un bon conseil!!j’invite à toutes et à tous d’utiliser à bon escient les réseaux sociaux. car dans ces jours certains se précipitent à l’utilisation de l’internet sans savoir pourquoi. il faut se ressourcer chez Diomède pour ne pas faire un mauvais départ. Egalement, il est faut que la jeunesse burundaise sache l’utilité de l’internet.

Comments are closed.