CENTRE FOR DEVELOPMENT AND ENTERPRISES GREAT LAKES Economie Bujumbura : Les marchés rénovés cultiveront la concurrence

Bujumbura : Les marchés rénovés cultiveront la concurrence



Sur financement de l’Union européenne, sept marchés de la ville de Bujumbura ont été réhabilités. Les autorités municipales prévoient leur réouverture ce mercredi 30 mai. Le blogueur Patrick Nimpagaritse estime que la reprise des activités dans ces marchés activera la concurrence.

La nouvelle était attendue depuis un bon bout de temps. En effet, on se souviendra de la fermeture  pour  rénovation des marchés de Jabe, Kinama, Ngagara, Kinindo, Musaga, Kanyosha, Ruziba par les autorités municipales.

A l’époque, la nouvelle a été accueillie avec consternation par les propriétaires des stands et les citadins en général.  Les marchés provisoires étaient plus inappropriés. D’ailleurs beaucoup de commerçants n’ont pas mis les pieds à la va-vite dans ces marchés construits.   

A ne pas en douter, les commerçants de même que  leurs clients ont été  affectés de plein fouet. Ce ne sont  pas les occupants du marché provisoire de Jabe qui me contrediront. Beaucoup avaient préféré déménager au marché de Ruvumera en Zone Buyenzi.

C’est le cas de Gérard, vendeur de fripes. Ce dernier avait du mal à avoir de clients au marché de Jabe. Selon lui, il fallait à tout prix entrer en compétition avec les autres. Ceux de Ruvumera par exemple qui avaient profité de cette fermeture provisoire des dits marchés. A un moment, la concurrence s’impose : «C’est ce que j’ai fait », affirme-t-il non sans fierté.

Gilbert, propriétaire d’un stand au marché provisoire de Jabe en commune Mukaza, accueille avec enthousiasme la réouverture de ces marchés rénovés. Il indique que cela lui permettra d’engager une rude concurrence avec d’autres commerçants. «Nous avons perdu beaucoup. Pour ce il va falloir travailler dur, entrer en compétition avec les autres et au besoin être plus concurrentiel. Ça vaut la peine si nous voulons rattraper le temps perdu.»

Compétition et concurrence, deux maîtres-mots

Ce sont  les deux mots  que répètent spontanément les commerçants. «Avec la fermeture provisoire des marchés à rénover, assurent-ils, nous avons enregistré une perte énorme. Avec la réouverture, le moment de nous rattraper nous est venu. Et nous allons devoir être plus compétitifs et concurrentiels si nous voulons ramener nos clients d’avant. Possible que beaucoup d’entre eux nous ont déjà oublié, c’est à nous de leur montrer que nous sommes de retour », assure Berchmans rencontré au marché provisoire de Jabe.

Dans un mode devenu de plus en plus concurrentiel (la mondialisation et les intégrations régionales aidant), la réouverture de ces marchés rénovés vient à point nommé. Les commerçants vont pouvoir travailler beaucoup plus. Nous autres consommateurs, nous aurons le choix entre plusieurs produits disponibles dans différents marchés, ceux rénovés ou autres marchés « classiques ».