CENTRE FOR DEVELOPMENT AND ENTERPRISES GREAT LAKES R.D.C RDC : le chômage n’est pas une fatalité

RDC : le chômage n’est pas une fatalité



La RDC pourrait diminuer considérablement le chômage si les autorités votaient des lois favorables aux activités entrepreneuriales. Le blogueur Eugène Niyonkuru, un Burundais qui visite souvent ce pays, s’en tient aux ressources dont dispose ce pays.   

La République démocratique du Congo, comme un bon nombre de pays africains, fait face à un chômage récurent. Les jeunes sont désemparés.  Ils étudient mais ne décrochent pas du travail. Au sortir de leurs études, ils se retrouvent désœuvrés excepté un petit nombre d’entre eux.

Pire, le gouvernement ne les incite pas à se lancer dans des activités de création de la prospérité. Le statu quo laisse y penser. Il ne leur donne pas des facilités afin d’entreprendre sans entraves. Ceux qui pourraient débuter des affaires se heurtent au manque de lois favorables à leur croissance.

Corruption, clientélisme, favoritisme, manque d’infrastructures socioéconomique–routes, barrages hydroélectriques, etc-, insécurité, entre autres obstacles au développement de l’entrepreneuriat en RDC.

Je cible particulièrement la partie Est. C’est celle que je connais mieux. D’ailleurs, c’est dans les provinces de l’Est particulièrement dans le Sud-Kivu et Nord-Kivu où pullulent des mouvements rebelles.

Le décollage est possible   

Malgré toutes ces embûches, je suis convaincu que la RDC peut se relever. Elle a plusieurs atouts : beaucoup de ressources minières et énergétiques, pays moins peuplé, avec une superficie de plus de 2 millions de Km2, sa population est de plus de 81 millions en 2017. https://bit.ly/2HrtkNN Je souligne qu’une bonne partie est la jeunesse. Personne n’ignore que cette dernière constitue une force indispensable pour construire tout pays.

En plus de ces ressources déjà disponibles, je mets l’accent sur la nécessité des lois. Ainsi, j’appelle les élus de ce pays à voter des lois permettant aux jeunes congolais passionnés par les affaires de s’y lancer et de progresser.

Si jamais la RDC se dotait des lois favorables à l’entrepreneuriat, ce pays réduirait considérablement le chômage. Ses jeunes entreprendront dans différents domaines. Ce n’est pas tout. Avec ces activités, il s’en suivra la croissance de la prospérité. Le pays en tirera beaucoup  d’avantages par la voie des impôts et taxes.

L’Etat n’est pas une bonne à tout faire. Cela dit qu’il ne peut pas mettre fin ou diminuer seul le chômage. Son travail consiste particulièrement à créer des conditions propices à l’émergence des initiatives entrepreneuriales. Cela par le vote des lois qui facilitent l’exercice de leurs activités.

Le cas échéant, les entrepreneurs travailleront avec des facilités. Ils créeront du travail pour eux et pour un bon nombre de jeunes aujourd’hui au chômage.