CENTRE FOR DEVELOPMENT AND ENTERPRISES GREAT LAKES Général Orientation scolaire au Burundi : «Laissez vos enfants faire des études de leur choix»

Orientation scolaire au Burundi : «Laissez vos enfants faire des études de leur choix»



Le blogueur Lambert Hakuziyaremye fustige le choix de l’orientation des parents pour leurs enfants.  Pour lui, il s’agit d’un obstacle à la liberté des enfants. Il demande notamment aux parents de laisser les enfants faire les études de leur choix.

L’orientation ne tient pas compte de la volonté ni des potentialités de l’élève. Souvent, les parents décident pour leurs enfants quand ceux-ci sont admis au second cycle du secondaire.

Quand il s’agit de l’enseignement supérieur, la commission en charge de l’orientation au ministère de l’Education considère moins les options voulues et choisies par l’élève. Un bon nombre d’étudiants à l’université du Burundi n’étudient pas les Facultés de leur choix.

Ce phénomène peut être une entrave à l’épanouissement de l’apprenti. Il s’agit d’une restriction à la liberté des étudiants et élèves concernés.  Normalement, en chacun sommeille un talent qu’il doit réveiller.

Il me semble donc que faire ses études dans le domaine de sa prédilection est la meilleure façon de l’attiser. Il est primordial de laisser à l’élève la liberté de développer ses talents. Le cas échéant, il acquiert des capacités de créativité par le bais de la maîtrise de son domaine favori.

Lorsque je terminais le cycle inférieur du secondaire, j’ai été orienté dans la section scientifique B alors que j’enregistrais toujours des échecs en maths, en chimie et en physique. Heureusement, j’ai pu avoir une inscription à un autre établissement. Les recours officiels n’avaient pas donné suite.

 

La considération de la note toujours de mise

La situation s’est reproduite lors de l’orientation à l’Université. J’avais demandé soit l’Histoire soit la Psychologie. Cependant, j’ai été orienté dans la Faculté des sciences économiques et de Gestion. Les recours ont heureusement abouti à ce niveau.

Je suis fier d’avoir fait la sociologie dont je suis plus passionné que l’Economie. Elle me présente des opportunités de pousser plus loin.

Les commissions d’orientation devraient toujours tenir compte des choix des élèves. Sinon, ils continueront à faire des études qui ne leur conviennent pas. De surcroît, leur liberté sera toujours remise en cause. En conséquence, les élèves éprouvent des difficultés pour exceller dans leurs études.  Loin de moi d’exclure la considération de la note.

En outre, les parents qui décident de l’orientation de leurs enfants devraient respecter la volonté et le choix de leurs enfants. Cela conduira à l’émergence des génies dans plusieurs domaines. Et d’ailleurs, on connait et on retient mieux ce qu’on a découvert soi-même.