Vive la concurrence



Le Savonor produit actuellement de la limonade. Sur ce, les consommateurs en profitent pour faire un choix entre le produit de cette dernière et celui de la Brarudi. Pour la blogueuse Fleurette Habonimana, il faut encourager  la concurrence  dans tous les domaines pour le bien de la clientèle.

Une bonne nouvelle. La Brarudi ne détient plus le monopole sur le marché. D’aucuns constatent la prolifération des limonades «Aquavie soda». Désormais, les consommateurs peuvent faire leur choix.

Je ne peux que m’en féliciter. Et je ne doute pas que les autres consommateurs expriment le même sentiment. Cela en raison des avantages que la concurrence présente.

Le client prend l’article qui lui convient. Un produit qui présente de facilités à la conservation notamment. La limonade produite par le Savonor attire par son emballage. Il est à usage unique. Aussi, on peut la boire partout. En bus lors du voyage, un passager peut s’en servir pour étancher sa soif.

Une gorgée, deux, trois gorgées, etc., jusqu’à ce que l’on arrive à sa destination. Je souligne que cela est impossible  pour les limonades de la Brarudi.

Je trouve important de mentionner qu’une bouteille de la limonade «Aquavie soda» n’est pas facilement cassable. Elle est en plastique. Pour ce, je pense que les parents peuvent la préférer pour leurs enfants.

Ce ne sont pas les variétés qui lui manquent. On retrouve autant comme il en est le cas pour les limonades de la Brarudi. Citron, Orange, sprite, Coca-cola, etc. Chacun en prend celle dont il a besoin, selon ses préférences.

Plus jamais de monopole sur le marché…

Le nouveau s’achète à 1. 000 Fbu, 300 Fbu de différence par rapport au produit de la Brarudi. Lorsqu’il y a une concurrence, le consommateur en tire son épingle du jeu. Il acquiert une certaine liberté individuelle dans la mesure où il a la possibilité de faire son choix. Il me semble que le marché devient petit à petit libre par le biais de ce jeu de la concurrence.

Tout ce qui précède me pousse à détester le monopole. Lorsque celui-ci s’observe sur le marché, les consommateurs en souffrent. L’entreprise qui bénéficie de ce statut fait tout ce dont elle a besoin sans se soucier de sa clientèle.

De toutes les façons, elle sait que le consommateur n’aura pas d’autres alternatives. Parce que cette entreprise n’a pas de concurrents, il est obligé d’acheter ses produits.

Ainsi, j’appelle à la concurrence dans tous les domaines. Elle booste l’esprit de compétition entre les entrepreneurs. Et par ricochet, elle conduit à la créativité, à l’innovation, etc.

Le consommateur en profite doublement. D’une part, il a le droit de choix entre une gamme de produits. Et d’autre part, il en bénéficie également sur l’aspect du prix.

Vive la concurrence…